Voilà un sujet qui permet de mieux comprendre la situation dans laquelle se trouve la Dordogne en matière de gestion des déchets ...

Les femmes de "l'après 68" ont su éduquer leurs fils dans une notion d'égalité homme-femme et cela se retrouve au sein des ménages d'aujourd'hui qui se répartissement mieux les tâches ménagères. Il n'en demeure pas moins que la majeure partie du travail de la maison est réalisé par les femmes. Personne ne le niera.

Et ce qu'on qualifie de déchets ménagers est issu de leur travail : restes alimentaires, contenants, sacs d'aspirateurs, déchets hygiéniques qu'ils soient liés à leur corps ou à ceux de leurs enfants ou parents à charge ...

Leur a-t-on pourtant demandé véritablement leur avis avant d'engager des sommes faramineuses à partir de leurs impôts pour mettre en place un nouveau système de collecte d'ordures ménagères ?

La réponse ..., on la connaît d'autant mieux lorsqu'on arrive (difficilement) à trouver sur le site du SMD 3 la composition du comité syndical et de son bureau.

6 hommes et 2 femmesLes femmes au sein du SMD 3 ne représentent ni la population, ni l'importance de leur rôle dans la gestion des déchets ménagers.

  • le comité syndical est composé de :

           - 34 délégués titulaires dont 7 femmes ;
           - 34 délégués suppléants dont 4 femmes 

  • le bureau qui en est issu comporte 1 président - Pascal Protano, maire de Coursac - et 8 vice-présidents dont 2 femmes  - Marjorie Molleton, 2è vice président représentant le Bergeracois et Marilyne Forgeneuf, 8è vice-président représentant le Nontronnais.

Sont-ce les hommes qui majoritairement s'occupent des bébés et de leurs parents âgés ? Les hommes rencontrent-ils des problèmes hygiéniques chaque mois ? ... et ... surtout ... sont-ce les hommes qui font la lessive, étendent et repassent le linge ?!

Comment s'étonner alors qu'un animateur du SMD 3 ose proposer dans une réunion que l'on passe des couches jetables aux couches lavables ? des alèzes jetables à des draps de protection ?

Les hommes du SMD3 veulent-ils renvoyer les femmes à leurs fourneaux ?!

Certes, à la lecture des comptes-rendus de réunion du comité syndical du SMD 3, il semble que les élus commencent à entendre ces problèmes ... Hélas, ils ne semblent vouloir y répondre que par ... du bricolage ... Serait-ce là la seule chose que les hommes sachent faire ?

Non, Messieurs,
le système que vous vous acharnez
à vouloir imposer à la population
n'est pas adapté au XXIè siècle.

Les Périgordins dans leur majorité savent, trient et veulent encore plus trier leurs déchets dans leur intérêt propre et celui de la planète. Ils savent compter aussi bien que les élus du SMD3 et ne sont pas opposés à une tarification incitative. Mais ils veulent aussi conserver le confort auquel leurs impôts leur donnent droit ... et cet impot, ils veulent le conserver, et non le remplacer par une facturation de service. Ils veulent conserver leur service public.

logo-paroles-de-femmes_opt

Les femmes vous disent
non à l'insalubrité et à l'inconfort,
oui au maintien du ramassage en porte à porte où cela est possible,
non à la REOMI, oui à la TEOMI