Sud-Ouest annonce ce jour le départ vers d'autres cieux du journaliste Alain Bernard ... et j'en éprouve de la peine.

Un ouvrage pour mettre à l'honneur les mains d'or

Samedi 30 juillet, Pierre Bellemare accueillait, chez lui, près de Monpazier, Alain Bernard, auteur du livre " Les Mains d'Or ", l'éditeur Jacky Tronel, pour les éditions Secrets de Pays, et Manu Allicot, le photographe de toutes les fameuses mains d'or.

https://www.sudouest.fr

Passionné de préhistoire, il s'était intéressé à notre village au bout de la Couze et sa vallée que bien des scientifiques internationaux connaissent tout autant que celle de la Vézère. Il s'était proposé de m'aider, alors que j'étais maire, à constituer cet espace muséographique* que je souhaitais installer dans un premier temps dans la maison des Contremaîtres, puis ultérieurement dans le Manoir sous le Roc.

Nous avons ainsi crapahuté pendant quelques temps, débusquant au passage quelque arnaqueur voulant fortement monnayer quelques cailloux sans intérêt ... dont plus personne n'a ensuite entendu parler !

Entretemps ... il avait aussi découvert Couze, village truffier ... Je garde précieusement son livre "les truffes du star" qu'il m'avait dédicacé avec cette extraordinaire malice bienveillante qui le caractérisait !

Il avait aussi décidé d'écrire un livre sur l'homme d'affaires périgordin Sylvain Floirat et je l'avais là à mon tour aidé dans ses recherches et contacts mais il avait fini par abandonner, ne voulant pas faire "un livre comme les autres".

alain-bernard-journaliste-au-coin-de-la-rue

Et c'est aux éditions "Secrets de Pays" qu'on doit la parution de "Les mains d'or", rendant hommage à l'artisanat et à ses acteurs. Cette photographie - que j'emprunte sans autorisation - ce que Jacky Tronel me pardonnera, je l'espère - est quant à elle issue d'un excellent article - "Alain Bernard, le journaliste au coin de la rue" -  paru dans "Esprit de pays".

Alain Bernard m'accompagnait également dans mes activités politiques et savait toujours mettre en valeur mon engagement au service de l'intérêt public et celui du Mouvement Radical dont je préside la fédération de Dordogne-Périgord.

Il ne distribuera plus ses bonbons dans les rues de Périgueux et les manifestations publiques dont il ne ratait rien et qui étaient suivies de délicieux comptes-rendus sous sa plume ... mais, de là-haut, il continuera à suivre "Le Papotier" !

A te revoir, l'ami !

Véronique Dubeau-Valade -

* Ce projet avait été accepté dans le cadre des actions "Pôle d'Excellence Rurale" où l'Etat abondait le budget d'une action d'intérêt intercommunal par territoire. Je l'avais cependant au final retiré pour ne pas pénaliser celui proposé pour "la maison de santé rurale".

Bernard Cazeau, alors président du Département, en était convenu lors de la présentation que Dominique Soum et moi-même lui avions faite sur le site. Couze avec ses moulins et sa préhistoire avait vocation à devenir "Couze, porte d'entrée sur la Vézère" : une halte pour les visiteurs se dirigeant de Bordeaux - Saint-Emilion - Bergerac vers Lascaux, une halte touristique porteuse d'avenir pour notre territoire.