Déchets Info

On a beau dire et beau faire ... Rien ne vaut la gestion d'un service public par les représentants du peuple ...

La conférence de presse - relatée par France Bleu Périgord ci-dessous - qu'a tenue ce jour Pascal Protano, président du SMD3 en atteste : la mise en place de la redevance incitative est reportée sur le territoire de notre communauté de communes.

Gestion des déchets en Dordogne : la mise en place de la redevance incitative reportée

Le SMD3 a annoncé ce mardi l'allongement de la phase test de la redevance incitative. Il concerne le secteur de Montpon-Mussidan et Belvès. " Le déploiement de la redevance incitative ne pourra pas aller aussi vite que prévu."
https://www.francebleu.fr

A toute chose malheur est bon ...

Comprenez que la COVID-19 et le confinement qui en a découlé sont ici une chance inouïe ... Ils deviennent un prétexte excellent pour justifier d'un report dû essentiellement à l'engagement de citoyens auprès d'élus - anciens et nouveaux - qui ont su saisir la chance de l'élection d'un nouveau président à la tête du SMD3 pour demander une révision des modalités mises en place à titre ... expérimental.

Saluons particulièrement Pascal Protano qui, dès sa prise de fonction, montre son intelligence et son sens de l'écoute en décidant de donner le temps au temps.

En tous cas ... c'est un fait. La voix du Peuple est entendue par ses représentants, gestionnaire de l'évacuation, de la transformation et de la destruction de nos déchets.

Le temps nous est donné - mais il file vite - de tout mettre en oeuvre pour que cette gestion reste financée par une taxe et non par une redevance facturée telle un service commercial.

Notre voix peut être entendue par les élus que nous élisons pour nous représenter et nous rendre un service public ; elle ne le sera jamais par une entreprise commerciale privée ...

Choisir la redevance incitative telle qu'elle nous est présentée à ce jour, c'est prendre le risque que le SMD3 soit cédé un jour à un groupe tel Veolia ou Suez et que nous ne maîtrisions ensuite plus ni le service, ni sa facturation.

Soyons responsables ; trions nos  déchets, réduisons sa masse résiduelle et battons-nous pour contrôler la facturation de ce service via la taxe d'ordures ménagères gérée par nos représentants.


 1er octobre 2020

De la crédibilité du SMD3 ....

De la crédibilité du SMD3 ... - Le Papotier

" En raison d'un souci technique, nous sommes contraints de décaler la journée de formation initialement prévue le 10 Novembre 2020 (sur le site de " La Rampinsolle " à Coulounieix Chamiers) au vendredi 27 novembre 2020 (mêmes horaires, même organisation).

http://www.couzeetsaintfront.eu

30 septembre 2020

Couze pour le retour à la collecte des déchets en porte à porte et à la taxe d'ordures ménagères avec part variable incitative

Comme annoncé dans l'article du 21 septembre, Véronique Dubeau-Valade a rencontré ce jour à 10 h en mairie MM. Jean-Christophe Saint-Martin et Jean-Paul Alloitteau, respectivement maire et 1er adjoint de Couze et Saint-Front.

Ville de Couze et Saint-Front

Si l'entrevue a été courtoise, il n'en demeure pas moins qu'on ne peut que regretter que ces derniers aient refusé à Véronique Dubeau-Valade d'être accompagnée d'autres citoyens couzots en tous respect et responsabilité.

Il ressort en tous cas de cet entretien que MM. Saint-Martin et Alloitteau ont affirmé engager toutes démarches utiles pour exiger le retour de :

  • la collecte des déchets en porte à porte ;
  • la taxe d'ordures ménagères avec impérativement une part variable incitative permettant simultanément la réduction des tonnages de déchets résiduels à enfouir et la baisse du coût pour les usagers.

MM. Saint-Martin et Alloiteau ont fait la remarque que bien de leurs collègues partageaient le même sentiment.

Il est temps pour les Couzots de s'unir pour faire pression, aux côtés et en soutien de notre Municipalité, auprès de notre communauté de communes - la CCBDP - et du SMD3 pour :

  • le retour du ramassage des déchets en porte à porte sur tous les secteurs où cela se passait auparavant ;
  • leur règlement via la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) avec part fixe pour la gestion et part variable pour la collecte, part variable incitative fonction du nombre de levées de bacs de déchets résiduels,
  • ce mode de financement étant le seul à garantir le maintien d'un service public de proximité et de qualité, respectueux des décisions du Peuple et de ses représentants.

MM. Saint-Martin et Alloitteau ont été informés de la diffusion du compte-rendu de cette rencontre sur "Le Papotier" et l'ont acceptée.


 

Lundi 21 septembre à 19 h 12

Si l'on s'en tient simplement au nombre de membres du collectif des usagers mécontents de la collecte des déchets - ils sont à cette heure 4.351 - sans tenir compte de la majorité silencieuse, on peut tout de même dire que nous sommes plusieurs milliers à refuser le système qui nous a été proposé pour la collecte de nos déchets.

Véronique Dubeau-Valade est le référent pour Couze et Saint-Front de ce collectif où toutes les sensibilités se retrouvent dans l'intérêt collectif.

Car peut-on accepter de payer plus pour un service moindre que celui dont nous disposions jusqu'à la mi-mars 2020 ?

Ce système de collecte nous a été imposé par nos collectivités, par nos propres représentants qui n'ont engagé aucune concertation préalable.

Entretemps, les conseils municipaux - à l'origine de toutes les supra-structures intercommunales, départementales voire nationales - ont été renouvelés. Le Syndicat Mixte Départemental des Déchets de la Dordogne - SMD3 - vient ainsi de renouveller son propre conseil syndical où Pascal Protano (maire de Coursac, 2è vice-président du Grand Périgueux en charge du développement économique) a devancé Dominique Mortemousque, maire de Beaumontois en Périgord. 8 vice-présidents dont ce dernier accompagnent Pascal Protano à la présidence.

Concertation

Il est temps maintenant que nous accompagnons nos élus dans une véritable démarche de défense des intérêts des "usagers". C'est pourquoi Véronique Dubeau-Valade, citoyen engagé, est intervenue auprès du président Pascal Protano pour défendre :

  • un retour à la taxe d'ordures ménagères
  • un retour au ramassage en porte à porte
  • une incitation* financière forte à réduire nos déchets tout en maintenant le même niveau de confort, d'hygiène et de sécurité pour chacun.

Cette incitation existe déjà dans d'autres structures : les bacs sont pucés et reconnus lors de leur ramassage. La taxe d'ordures ménagères est donc composée de 2 parties :

  • une fixe pour la gestion des déchets
  • une variable selon le nombre de levées des bacs. Plus on les sort, plus on paie ; moins on les sort, moins on paie ...

Un groupe est créé sur Facebook pour recueillir les avis des Couzots : "COUZE ET ST-FRONT : collectif citoyen autour de la collecte des déchets". Si on peut y critiquer l'actuelle situation qui ne peut véritablement qu'être contestée, il vous est surtout recommandé d'y faire des propositions dans le respect des élus.

Seule une attitude responsable et constructive pourra conduire ceux-ci à nous entendre et revenir sur une position qui est intenable à ce jour.

Véronique Dubeau-Valade sollicite une entrevue avec MM. Jean-Christophe Saint-Martin et Jean-Paul Alloiteau pour connaître leur position sur le sujet, les encourager à défendre les intérêts de leurs concitoyens auprès du SMD3 sur des bases concertées et les soutenir fortement le cas échéant. Ceux d'entre vous qui s'engagent dans cet esprit à une discussion ouverte et respectueuse sont les bienvenus à cette rencontre. Qu'ils se fassent connaître soit via Facebook, soit par un commentaire sur ce message.

La date de l'entrevue vous sera communiquée dès qu'elle sera connue.