Confinés entre ombres et lumières, bloqués dans les méandres d'un mal que l'on ne connaît pas vraiment ..., que nous reste-t-il ?

la lecture !

81961708_811494305988051_5854067487036932096_nEt en la matère, entre Couze et Saint-Front, du côté de Toutifaut se cache celui qui peut nous permettre de consommer local !

Oui, notre village se targue d'avoir parmi les siens un musicien de talent doublé d'un auteur prolifique. Notre producteur local de littérature "en est" à son 3è roman ...

En pays couzot comme du côté de Draguignan, on aura déjà compris que le Papotier parle ici de Jack-Laurent Amar dont les deux derniers romans - thriller et littérature blanche* - viennent de paraître en version publique.

Hélas, bien que cette nourriture soit tout autant essentielle au développement de l'Homme qu'une "bonne bouffe", la culture n'est pas considérée comme prioritaire. Alors ... les librairies sont bel et bien fermées et quand bien même elles ne le seraient pas, il n'y a pas la bonne case à cocher sur l'autorisation de déplacement dérogatoire ... sauf à aller faire ses courses alimentaires au supermarché en preuve de l'absurdité de mesures strictement technocratiques.

unnamed

Regardez donc bien du côté d'Intermarché à Lalinde ... Sinon, demandez à M. Google de répondre à la terrible question : pour Jack-Laurent Amar, entre "l'ombre et sa lumière" et "les méandres du mal", "jusqu'où va l'amour ?".

Exceptionnellement - et vraiment exceptionnellement ! -, le Papotier ne vous grondera pas si vous vous retrouvez en amazone pour acheter un livre électronique ou broché voire à écouter un de ces ouvrages lu par deux bons acteurs. Jack-Laurent Amar le mérite.

*littérature classique, non spécialisée