La bassesse ne sert pas la démocratie

Ne pouvant s'attaquer au programme et à la liste proposés par Véronique Dubeau-Valade, des personnes malveillantes colportent de graves propos mensongers et diffamatoires la concernant. Ces propos émeuvent ses co-listiers.

Aujourd'hui est arrivée une lettre postée dans une enveloppe manuscrite avec là encore des propos mensongers et diffamatoires.

Ceci n'est pas digne d'une campagne électorale où les candidats et leurs soutiens doivent s'affronter sur des idées et des projets proposés dans l'intérêt de la collectivité.

Les candidats qui émettent ces propos ne sont pas dignes d'être élus.

Les électeurs qui les reçoivent verbalement doivent demander des preuves de ces dires mensongers et n'accepter de les entendre qu'à la condition que ces preuves soient fournies ... Le chaîne sera vite rompue ...

En tout état de cause, Véronique Dubeau-Valade s'est rendue à la Gendarmerie de Lalinde ce jour et a été entendue à 16 h 11 pour dénoncer ces faits et y laisser lettre anonyme et enveloppe manuscrite.

Elle encourage ses compétiteurs à dénoncer les bassesses émises à l'encontre de la liste qu'elle a l'honneur de conduire et présente ses regrets aux Couzot(te)s qu'elle n'a pas pu rencontrer cet après-midi en raison de sa déposition en Gendarmerie.