conseil municipal... jeudi 20 juin 2019 à 20 h 30 en session ordinaire sur l'ordre du jour suivant après approbation du conseil municipal du 5 avril courant :

  1. fixation de la participation aux transports scolaires année 2018-2019
  2. fixation de la participation aux transports scolaires année 2019-2020
  3. cotisation 2019 à la SPA
  4. adhésion 2019 à la maison de l'emploi du Périgord
  5. conventionnement pour le fonctionnement du RPI 2019-2020
  6. avenants marché de travaux Ecole / Mairie
  7. avancement de grade
  8. avenant n° 1 à la convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité
  9. convention de mise à disposition de salles communales aux associations
  10. questions diverses

Malgré l'absence (systématique !) de Philippe Franco, le quorum était atteint par la présence de 8 personnes pour 10 voix :

  • Jean-Louis Lafage
  • Marie Labonne
  • Jean-Christophe Saint-Martin
  • Marie Hamschart, absente désormais quasi-systématiquement, avait donné pouvoir à Marie Labonne ;
  • Gilles Perronnet, absent ("réunion du basket"), avait donné pouvoir à Robert Vitrac ;
  • Jacques Rayne ;
  • Robert Vitrac ;
  • Stéphanie Faure ;
  • Aurore Aptel ;
  • Jean-Paul Lavigné

Il s'agissait là d'un conseil municipal qualifié de technique et qui avait essentiellement pour but de finir (enfin) de régler les artisans étant intervenus sur les travaux du bloc mairie / école.

On régularise

Et c'est le cas de la convention liant les communes de Baneuil, Cause de Clérans et Couze et Saint-Front. C'est ici qu'on apprend qu'il y a de nombreux déménagements dans notre commune ; des familles la quittent et les effectifs scolaires sont en baisse. Le maire compte que les enfants scolarisés à la maternelle qui se trouve maintenant uniquement à Baneuil sauront prendre la direction de l'école primaire à l'issue de leurs premières années d'école.

Les tarifs des restaurant scolaires et garderie resteront de la décision de chaque commune.

Les enseignants souhaitent modifier les horaires d'entrée et de sortie à la rentrée prochaine ce qui risque de poser quelques problèmes d'organisation, notamment en matière de transport scolaire.

On promeut ...

... notamment, dit le maire, pour faire valoir la satisfaction de la commune à leur égard si les agents recherchent un emploi ailleurs. C'est ainsi que la cuisinière - recrutée sous la mandature précédente et donnant entière satisfaction - passera du grade de simple agent technique territorial à agent territorial principal de 2è classe. Le Papotier présente ses plus chaleureuses félicitations à Laurence Mignot et les anticipe pour Thomas Bourgault, son collègue en cuisine également recruté sous la précédente mandature, qui bénéficiera l'an prochain de la même promotion car ayant atteint à son tour le nombre d'années requis pour ce faire.

La générosité de Monsieur le Maire

Malgré ce caractère technique et surtout à cause de ce caractère technique, quelques moments furent assez succulents notamment lorsque le maire décida subitement et sans consultation préalable du budget de passer de 20 à 30 € la participation par enfant aux frais de transport des collégiens & lycéens. Stéphanie Faure, à l'origine de cette soudaine générosité, avait beau dire combien la situation du transport scolaire n'était pas claire à ce jour et qu'il convenait d'attendre, il fallut l'intervention de Jacques Rayne disant sa surprise pour que Jean-Louis Lafage revienne à la raison et fasse voter au final une participation de 20 €.

Cette générosité le conduit aussi à mettre gratuitement des salles de travail et de réunion à la disposition de l'Amicale laïque, du Comité des Fêtes et de Couze Initiatives au sein de la mairie. Ces 3 associations s'engagent à ne pas y venir en période de travail scolaire et d'en retirer la clé avant la fermeture de la mairie. Ces salles étant situées au 1er étage de la maison commune, il serait utile de savoir si leurs membres auront accès aux bureaux municipaux ou si ceux-ci leur seront inaccessibles ...

Un décès entre deux délibératations ?
Autre occasion de sourire entre 2 délibérations qui, pour l'une annonce 738 habitants et pour l'autre seulement 737 !!! Jean-Paul Lavigné ne peut s'empêcher de demander si une personne est décédée entre les deux !!! Non, répond M. le Maire. Je l'ai bien constaté aussi. On vote les délibérations telles qu'elles nous sont préparées par les bénéficiares. Ils ont dû aller chercher les chiffres sur internet ..."

Il aurait été plus simple de procéder à la correction en indiquant le chiffre officiel connu par la commune mais ... bref ...

La SPA touchera donc 553,50 € pour une participation de 0,75 € pour 738 habitants alors que la Maison de l'Emploi touchera quant à elle 368,50 € pour 737 habitants !

Mais au fait ... "qu'est-ce que la maison de l'emploi", demande Jean-Paul Lavigné qui présente la délibération à la demande du maire. "Tu aurais dû me le demander avant"  lui répond ce dernier. "Je me serais mieux renseigné. Car on me l'a expliqué, mais c'est encore flou".

alliance-villes-emploi-1

Le Papotier vous explique ce que sont les maisons de l'emploi

Créées par le radical Jean-Louis Borloo alors ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale, dans le cadre de son Plan de cohésion Social, les maisons de l'emploi se sont inspirées d'expériences menées depuis 1993 par plusieurs structures locales dont la ville de Valenciennes où il fut maire.

Regroupées dans l'association Alliance Villes Emploi présidée aujourd'hui par la Périgordine et amie du Papotier Nathalie Delattre, secrétaire générale du Mouvement Radical et sénateur de la Gironde, les maisons de l'emploi de première génération regroupaient notamment une mission locale pour l'emploi des jeunes, un plan local d'insertion par l'activité économique (PLIE) et une maison de l'information sur la formation et l'emploi (MIFE).

Ces maisons de l'emploi agissent sous la responsabilité des collectivités territoriales. Et c'est ainsi qu'ici, la MDESP (Maison de l'Emploi du Sud-Périgord) est co-présidée par Daniel Garrigue et Christian Bourrier, respectivement maires de Bergerac et de Lalinde.

Y sont généralement réunis les membres du service public de l'emploi (DIRECCTE, Pôle Emploi) auxquels peuvent être associés d'autres organismes tels que l'AFPA, les missions locales d'insertion (MLI), permanences d'accueil, d'information et d'orientation (PAIO), un plan local pour l'insertion et l'emploi (PLIE), un centre d'information et d'orientation (CIO) ...

Elles ont pour mission d'assister les demandeurs d'emploi comme les salariés et les entreprises dans leurs démarches liées à l'emploi.

Et puis ... dans les questions diverses ...

des mauvaises nouvelles avec la fermeture qui pourrait être définitive de la route du cingle et l'obligation prochaine d'aller déposer ses sacs d'ordures ménagères dans un seul point de collecte avec un badge donnant un accès gratuit limité à un grand bac collectif ...

et une excellente nouvelle, celle de la reconduction de l'exposition d'oeuvres d'artistes couzots dont Roger Rockette qui se tiendra sous le titre Reg'arts du 29 juin au 7 juillet avec un vernissage le dimanche 30 juin à 11 h.

tumblr_p4gbpuIhln1tj3nhqo1_1280

tumblr_p4ggchkD3U1tj3nhqo1_1280