Alain Legal

La commune de Faux en Dordogne étant engagée dans un prcessus d'agenda 21, son maire - Alain Legal - avait mis à disposition sa salle communale pour une rencontre entre élus et techniciens de Dordogne s'intéressant au programme 2030 et à ses objectifs de développement durable.

Les objectifs de développement durable (ODD), également nommés objectifs mondiaux, sont un appel mondial à agir :

- pour éradiquer la pauvreté
- protéger la planète ;
- et faire en sorte que tous les êtres humains vivent dans la paix et la prospérité.

En reposant sur le partenariat et le bon sens, les ODD visent à faire dès maintenant les bons choix pour améliorer, de manière durable, le sort des générations futures. Ils proposent à chaque pays une marche à suivre et des cibles claires, en accord avec ses priorités et les défis écologiques globaux.

Depuis 2016, la France est engagée dans la mise en oeuvre de l'agenda 2030, composé des 17 objectifs de développement durable (ODD) adoptés en 2015 et qui devront être accomplis dans les 15 prochaines années. Ces ODD renouvellent la feuille de route de Rio 1992 et l'Agenda 21. Ils s'adressent à tous les pays et entraînent tous les acteurs, notamment non-étatiques, dans la dynamique d'un développement vertueux, pérenne et juste.

Image1

L'Etat - Région et département

L'Etat représenté par la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) Nouvelle Aquitaine et la DDT (Direction Départementale des Territoires) Dordogne étaient représentés. Isabelle Denis et Patrice Delbancut - respectivement référente territoriale de projets de développement durable et adjoint au chef de la Mission Développement Durable - ont donc présenté l'agenda 2030 : le développement durable dans les prochaines années.

Le Conseil Départemental

Le Conseil Départemental de la Dordogne présentait quant à lui sa stratégie politique et les moyens mis en place dans cette optique par la voix de Martine Grammont, son directeur de l'Environnement et du Développement Durable qui était accompagnée par Stéphane Wagner, responsable de la mission développement durable.

Le bloc communal

Les retours d'expérience ont été exprimés par Alain Legal et Philippe Ducême, maire de la commune nouvelle Val de Louyre et Caudeau, président du SDE 24 et conseiller communautaire délégué à la transition énergétique à la Communauté d'Agglomération du Grand Périgueux qui ont présenté en exemples les actions qu'ils ont menées dans un cadre communal :

  • reconversion positive d'un site,
  • développement d'une offre sportive et culturelle,
  • mise en valeur du patrimoine bâti et naturel,
  • valorisation du cadre de vie. 

Notre village et cd

Notre village

Depuis 2006, l'association nationale "Notre Village" accompagne les communes, communes nouvelles et intercommunalités dans cette démarche. Les agendas 21 locaux bénéficient à travers elle d'une méthodologie claire, efficace qui permet aux collectivités de bénéficier des retours d'expériences des autres, de se comparer, d'avoir une base commune permettant de rendre compte de manière lisible et chiffrée de la réalisation des ODD.

Et Couze, dans tout ça ? LOGO A21 - Foncé

 Dès le 1er avril 2009, la commune de Couze s'était engagée dans un processus de développement durable en bénéficiant du soutien de cette association. Grâce à elle, le village avait obtenu le label "Notre village, terre d'avenir", puis ensuite en 2013 la reconnaissance de l'état avec le label Agenda 21 local France.

Un label n'est valable que pour 3 ans et dès 2012, Véronique Dubeau-Valade, Anne-Marie Marquais, les élus, les personnels communaux, la population assistés par deux volontaires du service civique avaient travaillé pour le renouvellement du label. Leur objectif reste un objectif affiché de l'agenda 2030 > faire en sorte que tous les Couzots aient une vie prospère et épanouissante et que le développement économique, social et technologique se fasse en harmonie avec le patrimoine bâti et non bâti de Couze et de Saint-Front. 

C'est juste après l'installation du nouveau conseil municipal qu'ont été reconduit le label "Notre village Terre d'avenir" et attribuée la 2è hirondelle en reconnaissance de la stratégie et de l'action de développement durable de la commune.

On ne peut que regretter que Jean-Louis Lafage et son conseil municipal aient tu cette reconnaissance.

Et oui ... il a fallu attendre le 13 mars 2018 pour que le Papotier en soit informé et en informe tous les Couzots !

Entretemps, tout un chacun a hélas constaté que la démocratie participative, pilier d'une politique de développement durable, a été totalement abandonnée dans le charmant village papetier de Couze et Saint-Front ...