Comme annoncé dans un précédent article, le Conseil Municipal de Couze et Saint-Front s'est réuni ce soir dans des conditions rocambolesques ... Pour éviter une nouvelle séance de ce type, le maire a pris les devants et annoncé que la prochaine séance se tiendra le jeudi 22 mars. Mesdames et Messieurs les Elus, notez-le sur vos tablettes !

Car figurez-vous que parmi le public ce soir se tenaient 2 enfants ... que leurs mamans avaient amenés car, sans elle, le quorum n'était pas atteint. L'une d'elle a même été requise par le maire lui-même à son domicile d'où une arrivée fort tardive et ... une sortie inopinée pour un besoin pressant du jeune garçon.

Le Papotier salue et félicite ces deux jeunes femmes sans lesquelles le Conseil Municipal ne pouvait pas délibérer.

Participation_citoyenne

Participation citoyenne
Dans l'attente de la seconde, les personnes présentes ont pu entendre l'appel du Major commandant la brigade de Gendarmerie de Lalinde / Sainte-Alvère qui a reconnu une véritable faiblesse de moyens. A titre d'exemple, il a précisé que 2 gendarmes étaient en service cette nuit sur notre secteur dont ... lui-même.

L'Etat n'affectant pas suffisamment de moyens à la Gendarmerie Nationale, il convient que la population assiste nos forces de sécurité intérieure : c'est ce qu'on appelle la participation citoyenne.

Contrairement à ce que nous pourrions penser, Couze et Saint-Front est une commune où l'insécurité règne. 2 récents cambriolages en plein jour sont venus le confirmer. Le secteur Couze / Lalinde représente la moitié des interventions de la Gendarmerie sur son territoire. Voilà de quoi inquiéter la population ... Ces cambriolages visent à prendre possession essentiellement de liquidités et de bijoux qui sont généralement fondus le soir-même d'où l'impossibilité qu'il y a à les retrouver. De plus, les voleurs d'aujourd'hui sont malins : ils protègent leurs semelles, portent des gants ... et savent éviter de laisser des traces de leur passage d'où l'immense difficulté à les retrouver.

La Gendarmerie Nationale recrute donc des bénévoles volontaires pour être qualifiés de référents par les services de l'Etat. Ils communiqueront sous le contrôle du maire et/ou du commandant de gendarmerie toute information susceptible d'aider cette dernière à faire régresser les cambriolages sur notre secteur.

Le représentant de la maréchaussée n'a hélas pas pu échanger longuement avec les élus et le public, Monsieur le Maire le pressant de partir pour, avoua-t-il, ne pas faire veiller trop tard la jeune Maman qu'il avait été chercher pour atteindre son quorum.

Conseil Municipal

conseil municipal à 8

Le major ayant été reconduit poliment, le Conseil Municipal a pu démarrer par l'appel. Le Conseil Municipal s'est donc tenu à 8, le quorum n'ayant pu être atteint que grâce à la bonne volonté d'Aurore Aptel.

Etaient présents :
Aurore Aptel
Stéphanie Faure
Marie Labonne
Jean-Louis Lafage
Gilles Perronnet
Jacques Rayne
Jean-Christophe Saint-Martin
Robert Vitrac

Etaient excusés :
Zohra Hallalel
Jean-Paul Lavigné qui avait donné pouvoir à Marie Labonne
Christian Rolland

Etaient absents
Philippe Franco
Alexandre Geffard
Marie Hamschart
Depuis combien de temps les deux premiers n'ont pas assisté à un Conseil Municipal ?

Le conseil municipal a bien évidemment approuvé à l'unanimité le compte-rendu de la dernière séance de 2017 et voté les comptes de gestion et administratif 2017 dans les délais, Monsieur le Maire n'ayant pas pris part au vote et s'étant absenté pour la délibération concernant le compte administratif.

Comptes 2017 et affectation du résultat au budget 2018

  Investissement Fonctionnement
Dépenses 231.427,98 € 543.168,67 €
Recettes 85.871,70 € 586.011,59 €
  ----- -----
Résultat 2017 -145.556,28 € 42.842,92 €
Report 2016 71.966,52 € 289.314,00 €
  ----- -----
  -73.589,76 € 332.156,92 €
Restes à réaliser    
Dépenses 249.802,00 €  
Recettes 241.265,00 €  
  -----  
Résultat -8.537,00 €  
Besoin de financement 82.126,76 €  
  Résultat à affecter au budget 2018 > 250.030,16 €

Gestion courante

Différentes délibérations ont été votées également à l'unanimité traitant d'opérations à caractère général telles les adhésions
- au Comité Départemental d'Action Sociale
- à la SPA
- au Service Public d'Eau Potale relative auxprises d'incendie
- à l'association des Maires Ruraux de la Dordogne
ainsi que la mise en non valeur d'une créance de 16,29 €.

Création de poste

Une délibération pourtant votée à l'unanimité mérite quelques observations. Le nom de la personne concernée a été rendu public à la fois en conseil municipal et sur le site de la commune de Couze et Saint-Front. Il peut donc être cité : il s'agit de Mme Carrier qui travaille à la mairie de manière irrégulière sur un poste d'accueil à la garderie depuis le 2 janvier ce qu'a relevé l'Etat qui a demandé au maire de régulariser la situation.

3 délibérations ont donc été votées en faveur de Mme Carrier qui a été recrutée le 1er août 2016 et travaille jusqu'à ce jour sur un poste d'accueil et à la garderie.

Le Maire a proposé de la titulariser en créant un poste de secrétaire de mairie au grade d'adjoint administratif territorial pour 28 heures à compter du 1er mai 2018. C'est ainsi que Mme Carrier suivra comme stagiaire des formations pendant une année avec notamment la formation au budget par l'ex-secrétaire général hélas redevenue simple secrétaire de mairie au détriment du service à la population. Elle sera titularisée au bout de ses 12 mois de stage.

Mme Carrier a également été recrutée le 2 janvier 2017 sur un poste d'agent d'accueil à la garderie de l'école de Couze au titre d'agent technique territorial pour 6 heures par semaine. Or, aucune délibération n'a été prise pour valider ce recrutement qui s'avère irrégulier. Le Maire a donc été sommé de régulariser cette situation et le Conseil Municipal a voté à l'unanimité a posteriori la création de ce poste du 2 janvier au 6 juillet 2017.

Anticipant l'année scolaire 2017-2018, Monsieur le Maire a proposé de voter la création d'un tel poste à caractère contractuel qui, la délibération ayant été votée, prendra effet à la rentrée 2017. On peut néanmoins s'interroger sur le fait qu'aucune durée de travail hebdomadaire, mensuelle ou annuelle n'ait été précisée, laissant ainsi libre cours à toute dérive potentielle ...

Rapport du maire

Comme lors de chaque séance, le maire a terminé par un rappel de ce qu'il a fait depuis la dernière séance de Conseil Municipal ...

Mesdames et Messieurs les Elus,
n'oubliez pas de prendre vos dispositions pour pouvoir
voter le budget
au prochain Conseil Municipal
qui se tiendra jeudi 22 mars

Conseil à 14