Le Papotier est submergé de messages particulièrement offensants et virulents qu'il se fait un devoir de ne pas publier – ils sont au nombre de 311 à cette heure -, son objectif étant simplement d'informer et de dynamiser notre beau territoire dont il entend aussi défendre les intérêts autant que faire se peut …

Celui ci-dessous - publié in extenso et signé "lapin à Gilles" - est très représentatif de ces "papiers" sans intérêt.

info-intox-c7ea7

Rappellez vous chers couzots quand les Dubeau´s boys étaient à la mairie, tout leur était permis. Ces frustrés mentaient, trichaient, volaient, trompaient, ils étaient arrogants, bref ils n’étaient rien mais protégés par notre injustice alors ils tentent aujourd’hui de rebondir....

Pour autant …

De tels propos ne sont pas innocents.

Ils alertent sur des méthodes qui ont atteint leur apogée lors de la dernière élection municipale à Couze et Saint-Front … et qui semblent repartir …"comme en 14" !!!

Cette situation et les rumeurs qui en découlent amènent Véronique Dubeau-Valade à s'exprimer dans un communiqué.

Communiqué

La France est secouée de rumeurs dont certaines ont manifestement pour objectif de nuire à telle ou telle personnalité publique. Le pays couzo-lindois n'échappe pas à cette mode …

La rumeur affaiblit notre démocratie.

La politique est l'art de traiter des choses de "la cité".

Elle découle de l'intérêt qui devrait être celui de chacun de participer à la valorisation du milieu dans lequel il vit.

La politique est belle quand les Hommes qui s'y impliquent le font dans l'intérêt collectif, dans l'intérêt d'un territoire et de ses habitants.

La politicaillerie en est l'inverse.

Elle amène des individus sans scrupules à agir au profit d'intérêts personnels qu'ils soient matériels ou virtuels quand ils concernent tel ou tel ego.

La politicaillerie ne peut conduire qu'au désastre.

Serait-ce l'approche de 2020 et de ses élections municipales ?

Des rumeurs toutes plus folles les unes que les autres - et manifestement diffamatoires - courent sur ma personne.

Si elles atteignent mes oreilles, elles n'atteignent pas ma force et ma conviction qu'il est du devoir de chacun de construire et protéger sans cesse l'environnement de sa vie et de celle des autres.

J'invite tout un chacun à vérifier auprès de moi la véracité des propos de comptoir entendus ici ou là …

J'invite tout un chacun à vérifier auprès de moi la réalité de liens supposés avec telle ou telle personne disant bien me connaître …

J'invite tout un chacun à ne pas être complice de propos diffamatoires …

J'invite tout un chacun à se souvenir des méthodes employées pour m'éloigner de la mairie de Couze et Saint-Front et à en apprécier les conséquences aujourd'hui …

J'invite tout un chacun – et particulièrement les Couzots – à vivre leur vie de 2018 dans la sérénité. Il est un temps pour tout.

Demain est un autre jour …

          2019 est une autre année …

                    2020 est encore loin.

Le moment d'agir dans l'intérêt collectif est par contre toujours présent.

Agissons tous ensemble
de sorte que vive tranquillement et proprement
la démocratie.

Et après ... on verra ... Chaque chose en son temps ...