conseil municipal

Nous l'apprenons simplement aujourd'hui - avec l'espoir que le délai réglementaire de convocation a bien été observé pour les élus - : le prochain conseil municipal de Couze et Saint-Front aura lieu demain, jeudi 5 juillet 2018 à 20 h 30, dans les nouveaux locaux de la mairie.

L'ordre du jour - qu'on peut consulter en cliquant ici - ne manque pas de surprendre ...

Enfin, le maire change d'avis au profit de la commune ...

Le Conseil s'apprête à re-adhérer au service "Energies" du SDE 24 alors que les élus d'aujourd'hui l'avaient refusé par principe hier. Comme on peut le lire dans le compte-rendu du Conseil Municipal du 16 décembre 2013, Christian Rolland et Philippe Franco s'étaient abstenus alors que Jean-Louis Lafage, rejoint par Gilles Perronnet et Alexandre Geffard, avaient voté "contre" "par philosophie".

Enfin, le conseil décide de revenir à une participation citoyenne ...

A l'ordre du jour figure un sujet vague mais sujet à optimisme : "participation citoyenne".

C'est le moment de venir nombreux participer au conseil et y exprimer ses observations comme chaque citoyen en a généralement la possibilité ... Par contre, à Couze, votre parole doit impérativement passer par celle d'un conseiller municipal. Christian Rolland s'étant toujours proposé pour être le porte-parole des Couzots, nul doute qu'il saura être notre relais.

Un label à Couze ?

Pendant la période 2008 > 2014, la commune participait au concours des villages fleuris, adhérait à l'association "Notre village" qui l'assistait dans l'élaboration et le suivi de l'agenda 21 couzot, disposait du label "commune touristique" ...

Las, le Conseil Municipal élu en mars 2014 décidait de ne plus solliciter la moindre reconnaissance de son implication dans le développement durable et touristique de Couze et Saint-Front, ce qu'il avait déjà laissé entendre avant même son élection.

En effet, lorsqu'il avait été question de participer à l'Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes touristiques lors du Conseil Municipal du 1er février 2013 (délibération # 13), Christian Rolland s'était étonné "de devoir payer à des associations."

Véronique Dubeau-Valade avait alors fait remarquer en l'occurrence qu'il serait bon de suivre l'exemple du Buisson qui est, dans ce cadre, classée "station verte" ce qui amène des familles pour les vacances.

Philippe Franco avait observé quant à lui qu'"on n'est pas obligé de participer à l'engraissement des intermédiaires, les gens venant par le bouche à oreille et internet. Cet argent pourrait être injecté aux services civiques, c'est du lobbying et ça ne va pas …".

Jean-Louis Lafage lui-même avait ultérieurement considéré que l'agenda 21 local n'avait pas grand intérêt et avait convaincu son conseil de ne pas y donner suite ...

Quant à l'entretien du village et à son fleurissement ..., il n'est point besoin d'en parler ... Il suffit de regarder ...

C'en était donc fini des labels ... et des conditions de valorisation qui en permettaient l'obtention ...

Alors ... demain ?... Christian Rolland assistera-t-il à ce conseil pour dire ce qu'ils pense du label "Petites cités de caractère" qui ne peut que prêter à sourire quand on se renseigne quelque peu !!!

Petites cités de caractère

Véronique Dubeau-Valade heureuse de voir l'Etat, la Région, le Département se porter au secours de Couze …

Quelques mois avant les élections municipales, "on" se mobilise en effet pour sauver les soldats lafagiens … et sauver l'honneur de ceux qui les ont installés tout en affichant un soutien à une relève tout aussi efficace et dépendante …

Après avoir détruit le charmant village de Couze, "on" incite ses édiles à rejoindre le label "petites cités de caractère"  dont le site est explicite.

Une marque touristique de qualité et attractive.

Vous vous dites qu'à l'heure actuelle, Couze a perdu toutes ses qualités touristiques :

  • abandon de la politique culturelle en lien avec l'Agence Culturelle Départementale
  • abandon de la politique participative et environnementale de l'agenda 21 couzot
  • abandon du processus "village fleuri"
  • abandon du Chemin du Papetier et du PDIPR passant dans les Jardins de la Couze depuis le mois de mai

Et vous n'avez pas tort !

Mais "on" se réveille et "on" a trouvé ce qu'il fallait pour donner l'illusion …

STAP, DRAC, CAUE, Conseil Régional, Conseil Général, acteurs de la culture, acteurs du tourisme … se réunissent tous les 3 ou 5 ans pour homologuer un label "petite cité de caractère" autour du projet patrimonial d'une commune. L'honneur est sauf car la présentation de ce label précise : "Nous sommes dans un processus d'accompagnement, pas dans la qualification d'une démarche aboutie." !!!

Les "petites cités de caractère" ont pour mission de

  • sauvegarder, restaurer, entretenir leur patrimoine,
  • de le mettre en valeur,
  • l'animer
  • et le promouvoir auprès des habitants et des visiteurs

afin de participer au développement économique des territoires et faire de la marque Petites Cités de Caractère® une marque touristique de qualité et attractive.

Le soutien des collectivités territoriales

La marque repose sur une Charte de Qualité qui édicte des engagements en faveur de la sauvegarde, de la restauration et de l’entretien du patrimoine communal, ainsi que de la mise en valeur, de l’animation et de la promotion auprès des habitants et des visiteurs. De ce fait, la ZPPAUP et maintenant l’AVAP, dispositif règlementaire de connaissance et de gestion du patrimoine est fortement préconisé auprès de communes …, politique existant jusqu'à mars 2014,  abandonnée ouvertement par délibérations en conseil municipal dès avril 2014 …

Elle implique la participation à des réseaux organisés à une échelle de territoire départementale ou régionale, qui offre le bénéfice de moyens d’actions mutualisés en direction des communes membres de ces réseaux et des partenaires privés (habitants, professionnels,…).

Elle est soutenue par les collectivités territoriales – le département essentiellement ! - qui reconnaissent dans la marque « Petites Cités de Caractère® », une véritable démarche de développement territoriale, et qui accompagnent, par la mise en place de dispositifs spécifiques et financiers, les actions répondant à la Charte de Qualité.

Elle implique des partenariats d’action avec les acteurs locaux de l’économie et du tourisme, du patrimoine et de la culture, de l’aménagement du territoire (DRAC, STAP, CAUE, CRT, CDT, OTSI, Villes et Pays d’Art et d’Histoire…).

Ce dernier point prête à sourire lorsqu'on sait – par des actes authentiques - que la commune ne respecte pas son obligation de soumettre à autorisations du STAP ("Bâtiments de France") les travaux qu'elle engage ou fait réaliser par autrui sur ses propres biens (cf. moulin des Guillandoux, chemin des Guillandoux, jardins de la Couze …) …

Alors oui, il faut que cette adhésion soit non seulement approuvée à l'unanimité, mais suivie immédiatement d'effet. C'est le voeu que forme l'ancien maire de Couze, attaché à la valorisation environnementale et culturelle de Couze et de Saint-Front.

Hélas, pour le reste ...

Après la re-installation de la commune dans ses locaux, la question du coût de l'opération incomplète des travaux du bloc mairie-école rapporté à leur imperfecton continuera de poser problème dans la mesure où ni la transparence des débats, ni apparemment la satisfaction ne sont au rendez-vous ...

PARTICIPATION CITOYENNE
Participez aux réunions du Conseil Municipal !
Soyez présent jeudi 5 juillet à 20 h 30 à la Mairie ...