"Hier soir nous sommes rentrés de Charente, tout le trajet a été parsemé de gaieté et de joie en apercevant tous ces villages illuminés (Ribérac, Neuvic, St Germain du Salembre...Lalinde...) Mais au bout de ce périple, consternation : mon village était plongé dans le noir ! Quelle honte de ne pas avoir encore allumé ces lumières. Si le but de ce conseil municipal était de gagner le concours du village le dernier illuminé, et bien rassurez les, ils ont gagné haut la main !!"

Constat implacable que l'on peut lire sur Facebook ...

1° - Jean-Louis Lafage, maire de Couze et Saint-Front et son entier conseil municipal ne gèrent pas la commune avec le bon sens qui doit prévaloir.

Le coût de la location des décors de Noël est de l'ordre de 3.000 € pour une période allant de fin novembre à début janvier.

A quoi sert cette dépense si les guirlandes et autres accroches ne sont pas allumées dès le 1er jour de l'Avent alors même que leur système de led rend la consommation d'électricité faible et donc peu coûteuse ?

L'argent de la commune est manifestement mal géré ... Les économies faites ne sont que des "économies de bout de chandelle" alors même qu'elles pénalisent le développement de la commune ainsi que le confort de ses habitants et, à terme, la richesse de la commune.

2° - Jean-Louis Lafage, maire de Couze et Saint-Front et son entier conseil municipal ne favorisent pas l'intérêt collectif.

Il est en effet fort probable que les décors de Noël seront allumés ce soir pour l'inauguration d'un n-ième marche de Noël local qui n'a plus aucun sens aujourd'hui.

Affiche R&S VDV

A l'origine, en 2012, Florence Masmontet, Françoise Cheyrou et de nouveaux Couzots répondaient à la volonté de la Municipalité de favoriser le développement économique de Couze et Saint-Front par des activités culturelles liées à l'industrie papetière comme en atteste ce projet de 1ère affiche.

Artistes et artisans étaient invités à mettre en valeur nos moulins et particulièrement celui de la Rouzique où est installé l'écono-musée du papier autour des produits du terroir traditionnels des fêtes de fin d'année.

Pari gagné : c'était "Regards et Saveurs", une animation certes type "Marché de Noël" mais qui se voulait originale par le croisement culture et gastronomie et la mise en valeur de bâtiments communaux typique de notre histoire communale.

Las, certain s'est servi de cette animation pour assouvir une volonté politicienne certaine et a su écarter de son chemin les bonnes volontés qui, elles, ne voulaient pas mêler politique et activités socio-culturelles couzottes.

C'est ainsi que "les Sans-Souci" ont disparu au profit du "club de la bonne humeur" et que "Regards et Saveurs" s'est transformé en n-ième marché de Noël local, non sans récupération non autorisée par son auteur de l'affiche créée par une talentueuse jeune amie des fondateurs de cette animation.

Jean-Louis Lafage et son entier conseil municipal sont reconnaissants et remercient régulièrement ceux qui les ont fait élire en leur attribuant toutes facilités sans se soucier de l'intérêt collectif.

C'est donc aux organisateurs de ce marché de Noël de Couze que nous devons les illuminations que nous payons tous. Doit-on leur dire merci pour un éclairage a minima ?

Pendant ce temps-là, notre boutique couzotte et nos restaurants sont dans le noir ..., situation peu propice à y venir en période festive ... Heureusement, nos commerçants sont sérieux, dynamiques et agissent en véritable professionnels, compensant ainsi par leurs propres capacités et sens de l'accueil, les faiblesses de leurs édiles.

Le Père Noël est en route ...

Vive Couze, ville lumière à compter de ce soir !

Le Père Noël arrive