mardi 7 juillet 2015

Une figure de Couze disparait.

"C’est avec une immense tristesse que toute l’équipe du journal a appris ce lundi le décès de son ancienne collègue Lydia Charley. Dévouée à L’Echo, Lydia avait en charge les abonnements du journal sur le département. Une mission qu’elle menait avec engagement pour ce titre qu’elle affectionnait mais aussi pour les valeurs politiques qu’il véhicule au quotidien et que Lydia partageait avec conviction. On se souviendra de cette petite bonne femme haute en couleurs, au caractère bien trempé, et au franc-parler brut de décoffrage. ... [Lire la suite]