A 14 h 30, Véronique Gauthier - maire sortant - a procédé à l'installation des élus issus du scrutin du 30 mars 2014.

Philippe Franco, absent, avait donné procuration à Jean-Louis Lafage.

Après les avoir félicités pour leur élection, Véronique Gauthier a tenu à manifester sa reconnaissance à l'équipe qui l'a accompagnée de mars 2008 à mars 2014 et qui a su redonner son ambition à Couze et Saint-Front. Elle a également renouvelé ses remerciements à tous les collaborateurs municipaux au travers de leur responsable hiérarchique - Géraldine Marsalet, secrétaire général - sans qui ce travail de revalorisation de notre village n'aurait pas pu voir le jour.

En remettant les clés et téléphones du maire et de l'adjoint en charge du patrimoine communal, elle a tenu à préciser que les clés des bâtiments n'avaient pas à être changées, celles-ci étant induplicables de manière à sécuriser les locaux.

Véronique Gauthier a rappelé pour le public présent que la majorité sortante laissait "une maison en bon état", une commune avec des finances saines - un compte de résultat et une capacité d'autofinancement (CAF) positives à l'inverse de ce qui avait été trouvé en mars 2008 -. Elle a néanmoins attiré l'attention des nouveaux élus sur le fait, qu'après les nombeux investissements réalisés en auto-financement, il convenait aujourd'hui de re-alimenter la CAF en fonction des nouveaux investissements envisagés.

Elle a redit les points majeurs et urgents à traiter :

- réforme des rythmes scolaires qui doit être prête à fin juin ;

- aménagement de l'espace Marcel Boisseau, notamment sur la partie électricité ;

- PLU où il va falloir prendre toutes décisions utiles lors de la rencontre prochaine avec les services de l'Etat.

Véronique Gauthier a également émis le souhait que la commune soit qualifiée d'une 1ère fleur en 2015 après avoir obtenu un nouveau 1er prix de fleurissement en 2014 et confirmé la nécessité de construire la politique municipale autour de l'Agenda 21 local France qu'est l'Agenda 21 couzot, rappelant à ce sujet la politique gouvernementale autour du Ministère de l'Environnement, du Développement Durable et de l'Energie.

Puis elle a appelé le doyen de l'assemblée - Jacques Rayne - pour procéder à l'élection du maire. Celui-ci a nommé secrétaire Christian Roland et assesseurs Zohra Hallalel et Alexandre Geffard.

Conseil Municipal

C'est alors dans un climat atone que le Conseil Municipal s'est poursuivi avec l'élection sans surprise par 14 voix et 1 vote blanc de Jean-Louis Lafage, maire.

Ce dernier a alors pris la parole et proposé un par un les adjoints et leur délégation.

La municipalité de Couze et Saint-Front est ainsi constitutée :

- Maire (et conseiller communautaire) : Jean-Louis Lafage

- 1er adjoint (et conseiller communautaire) en charge des finances : Philippe Franco

- 2è adjoint en charge de l'environnement et des associations couzottes : Christian Roland

- 3è adjoint en charge du personnel communal : Marie Hamschart

- 4è adjoint en charge de la solidarité, de la jeunesse et des sports : Gilles Perronnet.

La séance a été clôturée par Jean-Louis Lafage après lecture de quelques mots de remerciements.

Christian Roland a ensuite pris la parole pour rappeler que l'agenda 21 couzot continuerait et qu'il invitait le public à se rendre demain à la MaSeCo pour rencontrer un écrivain et prendre l'apéritif à l'initiative d'un Lindois de Port de Couze en rappelant que cette semaine était orientée agenda 21 ...

Puis Jean-Louis Lafage a invité le public présent à boire le verre de l'amitié.


 

Première observation :

L'élection de la municipalité surprend quand on connait le fonctionnement d'une commune de la taille de Couze et Saint-Front.

Les finances comme la gestion du personnel communal ne sont pas tels qu'ils nécessitent une délégation unique. Sans doute cela sera-t-il corrigé lors d'un prochain Conseil ...

La gestion du patrimoine communal nécessite par contre une délégation entière avec possibilité de prise de décision. Or aucun adjoint n'a été désigné et élu pour se faire ...

La volonté affirmée de traiter de la solidarité est une bonne chose en soi mais cela nécessite-t-il une délégation d'adjoint si ce n'est dans un but politicien marqué ? Et, quelle sera la marge de manoeuvre et de projets ainsi que le budget pour la jeunesse et le sport ?

Où est par ailleurs l'affirmation de la volonté du développement de Couze ? Qui va traiter de l'urbanisme, élément majeur de ce développement, quand on sait qu'à ce jour le PLU arrive à sa fin mais nécessite des ajustements après les avis des Personnes Publiques Associées donc la CDCEA, et la toute prochaine enquête publique ? Il en va là de l'avenir de Couze et Saint-Front.

Deuxième observation

La Semaine du Développement Durable se tient du 1er au 7 avril comme chaque année et la municipalité sortante avait engagé un certain nombre d'opérations qu'a mises en musique la jeune volontaire du service civique, Laëtitia Vendramme, chargée de la mission Agenda 21 couzot auquel Christian Roland participe depuis l'origine en tant que membre du Comité de Pilotage.

Nous avons regretté que ce dernier n'ait pas su en parler et en présenter les actions phares comme l'organisation d'ateliers ces jours derniers avec les écoliers et leurs enseignants en salle du Conseil ainsi que la participation demain de Vincent Lucas, cuisiner et chef étoilé au guide Michelin, qui vient présenter son dernier ouvrage sur la cuisine du Périgord.