Si vous suivez l'actualité périgourdine, vous n'êtes pas sans savoir que le Front National - dont pourtant aucun candidat n'est connu sur notre secteur et ne connaît notre territoire - recueille l'assentiment de nombre de nos voisins et amis en raison d'un "ras le bol" évident vis à vis de la classe politique.

Ce "ras le bol" est compréhensible et on ne peut le condamner.

Par contre, "Le papotier" dont tout le monde sait qu'il n'a pas sa langue dans sa poche veut faire comprendre à ses amis et voisins que la colère est mauvaise conseillère.

SO 150320

Le papotier - qui a longtemps été l'interprète de la Commune de Couze et Saint-Front - n'est plus le porte-parole de ce village depuis maintenant un an ; il s'exprime donc en toute liberté et vous explique son choix à l'occasion des élections départementales.

5 listes se présentent à nous sous une étiquette politique et avec l'appui logistique, matériel, social et humain des partis qu'elles représentent : PC/Front de gauche - EELV/Parti de gauche - PS - UMP/UDI - FN.

Canton de Lalinde

3 de ces listes ont à leur tête un vice-président de la Communauté de Communes des Bastides Dordogne-Périgord dont le périmètre se confond avec celui de notre circonscription départementale.

La candidature Fayol-Mattera quant à elle est totalement indépendante de quelque parti que ce soit même si l'un d'entre eux exerce la présidence départementale d'un parti centriste allié à l'UMP/UDI.

Sa force réside dans la complicité qui s'est instaurée entre ses 4 co-listiers au fil des jours et qui leur a permis de faire face ensemble à leur manque de moyens logistiques, matériels et financiers lié au refus des candidats d'être asservis à un parti politique.

  • Cette volonté d'indépendance par rapport aux partis politiques est une réponse aux récriminations que relaie le Front National. Elle prouve que des citoyens raisonnables peuvent analyser une situation insupportable et proposer pour y faire face des solutions constructives au lieu d'entraîner la population vers des extrêmes néfastes à la démocratie et à l'avenir de la nation.
  • Cette volonté d'indépendance par rapport à la Communauté de Communes est une réponse aux reproches faits par la grande majorité des maires du nouveau "grand" canton dit "de Lalinde"* qui reprochent un manque de transparence des décisions prises collectivement par son bureau et à une gestion sous influence des services plutôt que des élus.

*c'est la loi qui veut ça. Le chef-lieu est obligatoirement la commune la plus peuplée -

Et c'est bien cette politique d'arrangements entre amis pour se répartir des postes dénoncée par le Front National que Christine Fayol, Marc Mattera, Jérôme Boullet et Christelle Ostinet combattent.

Tous quatre proposent de travailler ensemble pour servir l'intérêt collectif de la circonscription départementale de Lalinde et de ne pas voter en fonction d'instructions données par un groupe politique mais bien en fonction de l'intérêt des projets sur lesquels s'exprimer.

Libres de penser, ils affirment également leur liberté de vote pour que celui-ci soit bien le reflet d'une efficacité au profit du territoire plutôt qu'au profit d'un parti politique.

Christine Fayol, Marc Mattera, Jérôme Boullet et Christelle Ostinet pensent par ailleurs qu'il est utile que les futurs conseillers départementaux ne soient pas simultanément vice-président de la communauté de communes afin de pouvoir exercer un contre-pouvoir constructif, d'être l'aiguillon pour faire avancer tel ou tel projet, le parapluie pour éviter que l'orage ne s'abatte sur le territoire ...

3 candidats - Serge Merillou,Laurent Perea et doublement Dominique Mortemousque dont l'épouse est directeur général des services -  sont vice-présidents de la communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord.

  • Christine Fayol, femme d'agriculteur et de syndicaliste, si elle est salariée de la CCBDP et donc sous la hiérarchie de ces 4 dernierss, vient de la société civile et porte un oeil neuf sur le monde politique
  • Marc Mattera est conseiller régional d'Aquitaine et ne siège pas à la CCBDP
  • Jérôme Boullet est conseiller municipal d'opposition à Lalinde et siège à ce titre comme conseiller communautaire à la CCBDP
  • Christelle Ostinet, 1er adjoint en charge des finances à la commune du Buisson de Cadouin, siège également comme simple conseiller communautaire à la CCBDP

Tous quatre une fois élus seront donc porteurs d'une complémentarité constructive pour la CCBDP mais n'en seront pas tributaires comme pourraient l'être Serge Merillou, Laurent Perea ou Dominique Mortemousque.

Communauté de communes / circonscription départementale

Les périmètres se confondent.

Leur fonctionnement doit être distinct mais complémentaire.

Tel est la ligne de conduite défendue par

Christine Fayol, Marc Mattera,

Jérôme Boullet et Christelle Ostinet, leurs remplaçants.

Faites-leur confiance dans cette démarche.

Votez pour eux dès le 1er tour.