L'équipe municipale conduite par Véronique Dubeau-Valade avait pris la précaution de recruter un jeune volontaire du service civique pour assurer la valorisation paysagère de Couze et Saint-Front, valorisation paysagère incluant entretien des espaces verts et entretien des lieux publics. Cette mission devait permettre de palier le manque de personnel pendant leur période de congés. Elle répond par ailleurs à une règlementation précise qui limite la mission à son seul objet ...

Mais, sans doute l'encadrement du jeune volontaire recruté n'a pas été suffisamment informé et, conséquemment, sa mission n'a pas été consacrée à son objet.

Ainsi pendant qu'il participait à la mise en place de Festiv'Couze ou à la distribution de prospectus pour le marché (ce à quoi il n'était règlementairement pas habilité) et malgré ses compétences et sa volonté pour ce faire, il semble que ne lui aient pas été donnés les moyens ou les instructions pour assurer la mission pour laquelle il avait été recruté : la valorisation paysagère de Couze et de Saint-Front.

La commune est aujourd'hui bien sale.

Il suffit de comparer l'Etendoir pris en photo en 2013 et aujourd'hui ...

IMG_8150 P1010649

Le camelia gagné avec le 2è prix du fleurissement en 2012 est en train de mourir faute d'entretien ...

P1010650

 et le parterre issu des graines données avec le 1er prix du fleurissement en 2013 est à l'abandon. La place du Lavoir (photographies en 2013 et en 2014 ci-dessous) est désormais totalement livrée à elle-même ... Les tomates qui y ont été plantées par la nouvelle équipe municipale se traînent lamentablement sur l'herbe ... Quelle image de notre commune est donnée à nos habitants et à nos visiteurs ?

130616 P1010644

 La source mise en valeur par un jeune stagiaire disparaît sous la végétation et ne donne plus aucune envie de s'y reposer (photographies en 2013 et en 2014).

IMG_2721 P1010647

Se promenant le long de la Couze, on passe sous des branches mortes ..., suspendues au-dessus de nos têtes ...

 P1010648

Où est le temps où Michel Béchadergue assurait le suivi technique de la commune, où Annie Monceau assurait l'entretien du bief et de la place du Lavoir ?... Que font ces élus bravaches d'aujourd'hui qui gesticulent et continuent leur campagne électorale alors qu'ils sont censés gérer la commune en s'appuyant sur une équipe solide de collaborateurs compétents ?

Et que dire de la honte ressentie en découvrant sur le site de la commune la liste des gagnants au concours des maisons fleuries avec tant de fautes d'orthographe - bel exemple pour les écoliers que d'écrire par exemple "paysageaire" pour "paysagère" ...

Que dire de la honte ressentie en découvrant que les élus ne connaissent pas suffisamment leurs administrés au point qu'ils écrivent leur nom n'importe comment ... Référez-vous à l'annonce faite le 1er septembre dans le bloc-notes couzot par le Papotier pour la bonne information en cliquant ici.

Pourquoi ne pas avoir aposé une photographie prise chez l'un des gagnants plutôt qu'une image standardisée qui ne représente en aucun cas notre village ?

Et pour votre information, Annie Monceau, contrairement à ce qui a été écrit de manière mensongère, n'a pas été tirée au sort pour faire partie du jury mais choisie en tant que représentant de l'ancienne municipalité, prouvant ainsi combien les membres de cette dernière sont ouverts et coopératifs dans l'intérêt collectif de Couze.

Mais que devient le Couze que le Papotier aime tant ?