drapeau français animé

Jeudi 8 août, en partenariat avec le comité local de l'A. N. A. C. R., nous avons rendu notre traditionnel hommage aux Résistants de notre village - Gérard David, Thomas Fernandez et René Versannes - et à leurs compagnons, torturés et tués par les Allemands en août 1944 après un accrochage dans le bourg de Monbazillac en présence de leurs familles et de Mme et MM. :

- Jacques Lamourane, représentant M. Dominique Rousseau, maire de Bergerac, excusé cette année ;

- Jean-Pierre Peyrebrune, maire de Monbazillac ;

- Pierre-Alain Péris, président de la Communauté de Communes des Bastides Dordogne-Périgord ;

- Serge Merillou, conseiller général du canton de Lalinde ;

- Brigitte Allain, député de la Dordogne.

Les rendez-vous avaient lieu devant les stèles commémoratives à :

-    9 h 45 > Bergerac, au bout des Vergnes – rue Paul Bousquet où ont été fusillés tragiquement Thomas Fernandez et René Versannes ;

-  10 h 30 > Monbazillac – près du Cimetière où Gérard David est mort au combat, puis au bas du village ;

-  11 h 15 > Couze-et-Saint-Front, place Charles de Gaulle devant le Monument aux Morts.

Rassemblement 001

Ce fut comme chaque année un moment émouvant en présence des familles et Mme le Maire a rendu hommage à ces résistants dans des propos repris tant par MM. les Président de la CCBDP et le Conseiller Général que par Mme le Député : soyons attentifs à ce que ces moments de haine ne renaissent pas ...

Le moment des discours 001

"Résistes … Prouves que tu existes" … Ce sont des mots que France Gall a chanté récemment … et pourtant je les associe totalement à ces faits qui ont éprouvé notre village en août 1944.

Bien sûr, chaque année, je rappelle les mêmes faits … Ce 6 août 1944 où le destin décide de la vie de jeunes hommes, de jeunes Couzots … Ce 6 août 1944 où le groupe de résistance couzot "Sam Jaurès" part opérer une action contre l'ennemi à Monbazillac … et où leur camion tombe en panne … Il faut le remorquer.

Il y a une affaire de transports à Couze … Il y a des camions … On demande alors à emprunter un camion  … Le camion est prêté … Un chauffeur se propose de le conduire … en toute connaissance du risque qu'il encoure … mais … il n'est pas disponible sur le champ … "On ira après demain !" …

Pourquoi après-demain et pas aujourd'hui ou demain …?

Après demain, c'est le 8 août … et les Allemands les attendent … L'histoire, Innocentio, me l'a racontée plusieurs fois … Il y était dans cet accrochage … avec son frère, son petit frère Thomas Fernandez … Il saute et court dans les vignes … Il fuit l'ennemi … Ses copains courent eux vers les Allemands … Que faire ? Les rejoindre et se faire tuer comme eux ou sauver sa vie ?... Il fait le choix de la vie … Il voit son copain Gérard David, sa canadienne s'est coincée dans le levier de vitesse quand il a voulu sauter … et lui fait signe de filer et, jusqu'au bout, tire, tire, tire … bien décidé  à éliminer le plus d'ennemis possible sachant que pour lui c'est fini … "100 kilo, Néné" … assiste impuissant à la scène.

Le petit Thomas est arrêté et conduit au bout des Vergnes avec René Versannes …, René qui a bien voulu conduire le camion … après-demain … pour aider ses copains et qui, comme beaucoup de Français, résistaient dans la discrétion … Redire les terribles moments qui les ont conduits jusqu'au bout des Vergnes à Bergerac permettrait-il que ces horribles faits ne se reproduisent pas ici ou ailleurs ?…

Et que dire de ces valeureux Couzots qui, au mépris de toutes les représailles, auront le courage d'aller chercher les dépouilles pour les ramener aux familles terriblement endeuillées ?

Cette histoire, Innocentio Fernandez me l'a racontée quand j'ai été élue maire de Couze …, mais je la connaissais bien avant car elle a fortement marqué ma belle-famille … L'affaire de transport …, c'était celle d'Etienne-Désir Valade, le grand-père de mon mari. Et les frères Versannes étaient présents au côté de la famille Valade, puis Dubeau …

J'ai donc toujours connu l'histoire de votre papa, Eliette … Elle a certes eu moins d'incidence sur la famille Valade que sur la vôtre et celle de votre Maman qui s'est retrouvée veuve si jeune … mais elle est ancrée dans la mémoire familiale …

Elle se rajoute à ce jour raconté par d'autres Couzots … Les Allemands avaient été accrochés à Couze et voulaient tout faire brûler comme à Mouleydier … Etienne Valade avait été prisonnier en Allemagne pendant la 1ère guerre et en avait appris la langue … Résister … C'était aussi amener les Allemands chez sa cousine Lili Vitrac – "au fil de l'eau" aujourd'hui - … pour les enivrer au prétexte de leur faire passer un bon moment … Il les a fait boire, boire … jusqu'à ce qu'ils n'en puissent plus … et repartent incapables d'opérer la moindre opération de représailles …

"Résistes … Prouve que tu existes" …

Chacun de nos gestes, le plus insignifiant de nos gestes … aujourd'hui plus que jamais … doit permettre à notre société de vivre mieux …

"Résistes … Prouve que tu existes" ….

Ne nous laissons pas emporter dans des comportements régressistes … La vie est dure aujourd'hui, de plus en plus dure …

C'est donc le moment de résister …, résister pour que Thomas Fernandez, Gérard David et René Versannes ne soient pas morts pour rien …

Ils sont morts pour notre liberté … Battons nous en leur mémoire et celle de tous ces combattants du 8 août 1944 pour notre liberté, celle de penser, celle d'agir pour que demain soit meilleur qu'aujourd'hui.

Véronique Gauthier -

En route pour le dépôt de gerbes 001

Dépôt de gerbes 001Après le dépôt des gerbes de Mme le Député et de la Commune avec les familles, le Conseil Municipal offrait un moment de convivialité à l'Etendoir où tous se retrouvèrent pour échanger souvenirs et projets.

Mme Noël avec famille Lasfille Mme David-Dumain Conversation sur PLUI entre VG, PAP et BA

Photographies : Jean-Paul Bertholom -  

Cliquez-moi!Ils sont venus, ils sont tous là..................
Pour l'Hommage aux Résistants de notre village 08 08 1944.
Même "Tisson" et Description de l'image Vespa logo.jpg.  brevetée le 23 avril 1946.

 

Tisson 002 Commentaire et photographies de Mulot -Tisson 001