En tant que principal financeur, la précédente municipalité s'était battue pour que le nom de Couze apparaisse dans le nom de son club de football sans pour autant renier son appartenance à un territoire commun : le pays lindois. Le club sportif phare de la commune était devenu le Football Club Couzo-Lindois.

L'esprit intercommunal était bien présent tant dans le nom que dans l'esprit des 3 maires de :

- Couze qui mettait stade, club house et logistique associée au service des joueurs ;

- Lalinde qui accueillait le siège social afin de l'autoriser à verser une subvention de fonctionnement ;

- Saint-Capraise de Lalinde qui mettait son stade à disposition pour les entraînements.

Les maires de Couze et de Lalinde - respectivement Pierre-Alain Peris et Véronique Gauthier - encourageaient leurs deux clubs - Sauveboeuf et Couze - à travailler ensemble et tous se réjouissaient de l'entente qui s'était instaurée entre eux.

Récemment, le lundi 28 avril 2014, les Couzots au travers de leurs impôts offraient une subvention de fonctionnement de 1.500 € au Football Club Couzo-Lindois par la voix de leur Conseil Municipal. Cette subvention était méritée par l'équipe actuelle qui a su redresser le club, lui assure des résultats remarquables et faisait preuve de responsabilité en ayant su rétablir de bonnes relations avec le club de Lalinde-Sauveboeuf.

Prochainement, le samedi 14 juin 2014, le Football Club Couzo-Lindois n'existera plus.

Pire, prochainement, le samedi 14 juin 2014, le Football Club du Pays Lindois n'existera plus.

Prochainement, le samedi 14 juin 2014 à 20 h salle Leclerc à Lalinde, Couze sera absorbée par Lalinde-Sauveboeuf pour devenir Lalinde Football Club.

Cette fusion ne se fait pas dans le cadre de la structure intercommunale des Bastides Dordogne-Périgord.

Elle se fait strictement entre deux communes dont les équipes municipales ont dû s'entendre pour ce faire. Il y a donc bien abandon par le Conseil Municipal de Couze de son club phare.

S'il y a abandon par le Conseil Municipal de Couze de son club phare, les contribuables couzots doivent demander des comptes : la subvention accordée au Football Club Couzo-Lindois le 28 avril sera-t-elle restituée ou offerte à Lalinde ?

La commune de Lalinde prendra-t-elle en charge le financement des stade, club house et logistique correspondantes à Couze, financement estimé en moyenne à près de 10.000 € par an ?

Si tel n'est pas le cas, comment les communes se répartiront-elles les charges ? Si Lalinde tire avantage avec son nom sur une équipe qui monte, elle doit en assumer la charge majoritairement.

La répartition de la charge financière doit se faire au prorata des Couzots participant au Lalinde Football Club comme elle le fait pour les enfants inscrits au collège ou prenant le car dans le cadre du RPI Baneuil - Cause de Clérans - Couze et Saint-Front. Ainsi, on pourra reconstituer plus rapidement la capacité d'auto-financement de la commune tant décriée aujourd'hui.

C'est une question d'équité et de respect envers les contribuables couzots.