Le vernissage de l'exposition du FDAC à l'Etendoir de Couze a été l'occasion pour Madame le Maire de rapeller dans son discours présenté plus bas combien la culture est source de développement et de lien social, tout particulièrement dans nos villages ...

Et Sud-Ouest, dans son édition de ce jour sur un article signé par Anne-Marie Sopkowitz, reporte cette évènement important de la vie couzotte et rappelle que l'art contemporain s'ouvre au monde rural.

L’art contemporain s’ouvre au monde ruralLors du vernissage, autour de Véronique Gauthier, maire. ©Ph. A.-M. S.

L'exposition « Mises au jour » (acquisition 2009) du Fonds départemental d'art contemporain (FDAC) a été inaugurée vendredi, dans la salle de l'Étendoir, par Véronique Gauthier, maire, et son Conseil municipal, en présence de Philippe Labrousse, responsable du service de l'action culturelle au Conseil général et Jean-Philippe Teyssiéras, ainsi que Christian Bourrier, premier adjoint à la mairie de Lalinde, et des représentants d'associations. En 2002, Bernard Cazeau, président du Conseil général, a créé le FDAC dont la fonction est de porter à la connaissance de tous l'état de la création artistique en Périgord.

Papier d'art, papier de Couze

Depuis 2008, la commune de Couze-Saint-Front ouvre l'art au monde rural à l'occasion des vernissages d'Éphémères des rives de l'art ou à celui de Papier d'art, papier de Couze, créé pour la promotion des activités papetières du village.

Cette exposition où les artistes périgourdins sont mis à l'honneur permettra aux enfants des écoles, notamment, de s'ouvrir sur le monde de l'art contemporain. Grâce au financement du Conseil général, Florence Beaulieu, coordinatrice départementale pour l'éducation artistique et culturelle en Dordogne, leur fera découvrir ces 25 artistes périgourdins de renom sélectionnés par le Conseil général en 2009.

Parmi eux, figurent Catherine Libmann et David Delessale (lire « Sud Ouest » de mercredi), qui exposent déjà sur la commune. Le public pourra également s'attarder sur les trois dessins de Michel Brand avec ses sculptures diaphanes et éphémères que l'on retrouve à Cadouin.

Pratique : entrée libre jusqu'au dimanche 16 février ; ouvert tous les jours sauf le lundi de 14 h 30 à 17 h 30 à l'Étendoir de Couze (près du camping des Moulins).

Anne-Marie Sopkowitz

Vernissage Couze St Front 01

Vernissage Couze St Front 01Parmi les nombreaux Lindois présents, on reconnaissait Christian Bourrier représentant la Commune de Lalinde.

Anne Roger, maire de Fanlac, était présente aussi, très intéressée à l'idée de présenter une telle exposition dans son charmant village de Jacquou le Croquant.

Le photographe Bernard Duypuy était également présent et a redit tout le plaisir qu'il avait eu à participer en 2011 à "Papier d'art, papier de Couze" avec son exposition "Ph Neutre" dans ces mêmes lieux. Rappellons qu'un de ses triptiques est exposé en permanence en salle du Conseil à la mairie.

Annie Wolff, président de l'association "Les Rives de l'Art", avec laquelle Véronique Gauthier travaille pour la mise en place d'oeuvres "Ephémères" à Couze et Saint-Front était présente aussi,

Discours prononcé par Madame le Maire

Vernissage Couze St Front 01

Comme chacun d'entre vous le sait, il y aura très, très bientôt des élections municipales …

Comme chacun d'entre vous le sait, … je suis candidate à ma re-élection.

C'est la raison pour laquelle cette"mises au jour" est précédée d'un discours que je vous lis pour être sûre de ne pas faire d'impair de communication en ces temps très citoyens à Couze et Saint-Front !

Comme vous le savez, en période électorale, un maire sortant briguant sa propre succession ne doit surtout pas faire et dire la moindre chose qui ne serait pas habituelle …

Que ceux qui s'inquiètent pour moi soient rassurés … Je vais me rabâcher … et dire ce que disent tous les ministres dits "de la culture" qui se succèdent depuis que le 1er "Ministère des Affaires Culturelles" fut créé en 1959 par le Général de Gaulle pour André Malraux : la culture est source de développement économique.

Et, comme chacun ici le sait aussi, je fais partie de ces gens qui, sans être des ayatollahs de l'écologie, pensent au plus profond de leur être, que le monde a changé, qu'il change et qu'il changera encore et que le plus petit d'entre nous à la plus grande importance dans son évolution.

La planète est en danger et tout ce que nous faisons doit être pensé pour permettre à l'Homme (avec un grand H) de survivre.

Et ce grand homme de culture qu'était le président Pompidou décide en 1974, peu de temps avant son départ pour l'au-delà, que la culture doit être associée à l'environnement. Ainsi nait le Ministère des Affaires Culturelles et de l'Environnement …

En 1986, sous l'ère de François Mitterand, il sera associé à la communication et en 1992 à l'Education Nationale avec Jack Lang pour être, depuis 1997, "Ministère de la Culture et de la Communication". Je préfèrerais quant à moi qu'il se nomme "Ministère de la Culture et de la promotion de la France" !

En tous cas …, je parie que les membres du Comité de Pilotage de l'Agenda 21 couzot ou ceux qui travaillent avec moi sur l'Agenda 21 des Bastides auront compris : la culture …, c'est tout simplement du développement durable !

Quoi de plus naturel donc que le président Cazeau ait intégré au Conseil Général qui dispose lui-aussi d'un agenda 21 local la culture comme élément de base de la politique périgourdine :

-          Le Conseil Général appuie le développement du Périgord sur la culture issue de la préhistoire et le président Cazeau se bat pour faire vivre "Lascaud III" qui fait la promotion de notre département dans le monde entier et bientôt "Lascaud IV" ;

-          La commune de Couze et Saint-Front dispose d'un modeste mais beaucoup plus ancien "Lascaud" – la grotte de la Cavaille -  avec ses dessins lithiques qui datent de 30.000 ans alors que ceux de Lascaud ne datent que de 17.000 ans !... Hélas, la grotte est trop petite pour être visitée ! C'est pourquoi je rabâche devant M. le Président du Conseil Général qu'il faut faire, entre Saint-Emilion et Montignac, une porte de la Vézère, une "Maison de l'Homme Sage" dans notre moulin sous le Roc … pour faire honneur à l'homme de Combe Capelle … le 1er homo sapiens découvert en Europe en 1907 dans la vallée de la Couze, à Saint-Avit Senieur.

De la préhistoire à aujourd'hui, on dessine, on grave, on sculpte, on peint en Dordogne … A chaque époque, on fait de l'art contemporain … et c'est pourquoi, depuis de nombreuses années, le Conseil Général de la Dordogne mène une politique de soutien aux arts plastiques.

Et c'est pourquoi aussi le président Cazeau a créé en 2002 le Fonds Départemental d'Art Contemporain – le FDAC – dont la fonction est de porter à la connaissance de tous l'état de la création artistique en Dordogne.

Porter à la connaissance de tous …, c'est surtout ouvrir au monde rural les portes d'un monde qu'on a généralement la possibilité de découvrir seulement dans les capitales ou les grandes métropoles …

C'est permettre aux enfants des villages de France les plus reculés de bénéficier de la même ouverture d'esprit que ceux des grandes villes.

C'est ce à quoi je me suis employée depuis 2008 et ce n'est pas faire campagne que de le répéter aujourd'hui :

-          puisque je le répète chaque année à l'occasion des vernissage "Ephémères" des Rives de l'Art qui ont permis à la commune de Couze et Saint-Front d'être présentée sur France 2 à une heure de grande écoute …,

-          puisque je le répète aux vernissages de "Papier d'art, papier de Couze", exposition d'art contemporain créée pour faire la promotion des activités papetières de notre village.

Et oui …, si le Conseil Général peut être fier d'avoir créé son FDAC, le village de Couze et Saint-Front peut être tout aussi fier d'avoir son FCAC - Fonds Communal d'Art Contemporain -, un FCAC spécialisé dans le papier de Couze.

Mais que ce soit FDAC ou FCAC …, ce sont les artistes périgourdins qui sont mis à l'honneur ; ce sont les artistes périgourdins à qui on permet aussi de vivre de son art … L'emploi …, ce n'est pas que dans les usines …, ce n'est pas que dans les commerces … c'est aussi dans l'artisanat d'art.

Car … je suppose que vous le savez … on ne vit pas que d'amour et d'eau fraîche …

Les artistes mangent un peu, boivent aussi un peu (parfois même beaucoup quand on fait la fête, mais il ne faut pas le répéter !!!) … Ils font donc comme vous marcher les commerces, les restaurants … et nous en avons 3 à Couze dont vous allez sans doute profiter ce soir, après le vernissage !!!

Vous voyez … Tout évènement culturel est action économique !!!

Vernissage Couze St Front 01

Trève de plaisanterie ...

Soyons sérieux et rappelons aussi que cette exposition "Mises au jour" que nous prête le Conseil Général permettra aux enfants de l'école de Couze et d'autres encore de s'ouvrir sur le monde de l'art contemporain. Grâce au financement du Conseil Général, Florence Beaulieu – coordonnatrice départementale pour l'Education Artistique et Culturelle en Dordogne – va faire découvrir les œuvres de 25 artistes périgourdins de renom sélectionnées et achetées parle Conseil Général en 2009.

Parmi elles figurent deux artistes ayant valorisé notre commune au travers de "Papier d'art, papier de Couze" :

-          un tissage de Catherine Libmann qui nous a fait le plaisir de présenter "Palimpseste" au Moulin de la Rouzique en 2012 ;

-          un "play mobile" que vous ne manquerez pas de reconnaître. David Delessalle l'avait présenté en 2009 dans cette même salle à l'occasion de son exposition "Les 400 clous" et cela avait été l'occasion pour M. Bernard Noël, directeur de l'Education et de la Culture au Conseil Général, d'en faire l'acquisition pour le département.

Je vous invite aussi à vous attarder sur les 3 dessins de Michel Brand. Il est dans la salle aujourd'hui … Il nous avait surpris il y a quelques temps par ses sculptures diaphanes et "éphémères" à l'abbaye de Cadouin en même temps que vous demeuriez perplexes devant un mystérieux concombre de mer posé sur notre lavoir par Christophe Doucet !

La culture nous surprend, la culture nous enchante, la culture fait vivre nos villages …

Monsieur le Conseiller Général est retenu à Périgueux pour le vote du budget départemental et m'a chargée de l'excuser auprès de vous. Je tiens en tous cas à le remercier devant vous encore et toujours pour son formidable soutien à l'équipe municipale de Couze et Saint-Front dans sa démarche culturelle en partenariat avec le Service Culture du Département et l'Agence Culturelle Départementale.

Point de protocole entre nous … Nous allons faire "logique" … Je donne la parole à Michel Brand, Florence Beaulieux avant même que M. Philippe Labrousse, responsable du service de l'action culturelle au Conseil Général nous fasse une présentation du FDAC et que Jean-Philippe Teyssieras nous parle plus précisément de cette "mises au jour" 2009.