Gérer une commune aujourd'hui, ce n'est pas être simplement au service d'une population ; ce n'est pas simplement en assurer la gestion au quotidien.

Le Papotier vous en explique le fonctionnement et l'importance du rôle de chacun au sein du Conseil Municipal.

CC

Gérer une commune aujourd'hui, c'est s'intégrer dans un contexte plus large qu'autrefois, notamment à travers les communautés de communes, voire les SCOT* et autres schémas intercommunaux, départementaux, régionaux, nationaux et européens.

La place de la commune dans l'intercommunalité est essentielle pour son devenir : cette place doit être affichée forte, active et dynamique.

Toute commune a droit forfaitairement à un siège et ce siège est obligatoirement attribué au maire. Ensuite, en fonction de la taille de la commune, les sièges sont obligatoirement attribués dans l'ordre du tableau**. Pour Couze et Saint-Front qui dispose de 2 sièges à la CCBDP***, les conseillers communautaires sont obligatoirement le maire et son 1er adjoint.

Municipalité

On le voit ici, le tableau joue un rôle essentiel dans la fonction municipale et la Municipalité**** ne doit pas être composée au hasard.

Son élection au sein du conseil municipal doit refléter les choix qui ont amenés une équipe de candidats à être élus voire la stratégie qu'ils ont décidé de mettre en oeuvre au profit du développement de leur commune.

Elle doit en tout état de cause répondre aux aspirations de la population telle qu'elle les a exprimées en votant. C'est au final aux électeurs que revient la responsabilité du devenir de leur commune.

Le maire a la possibilité de compléter la Municipalité en nommant un ou plusieurs conseillers délégués pour justement donner plus de puissance à sa stratégie politique. Ces conseillers délégués peuvent percevoir, tout comme le maire et les adjoints, une indemnité de fonction pour leur permettre d'exercer leur mission dans les meilleures conditions.

parite-cc0-equality-une-310x204

Le Papotier insiste sur la nécessité qu'il y a d'avoir, dans toute commune, une représentation paritaire.

Bien sûr, quand le nombre de conseillers municipaux est impair, la parité ne peut pas être totale. Mais dans tous les cas, si le maire est un homme ou un femme, le 1er adjoint doit être une personne du sexe opposé et, à partir de là, les places doivent être alternées. C'est d'ailleurs le fait de la loi dans les communes de plus de 1.000 habitants.

Le Papotier croit en l'égalité et, en ce sens, souhaite voir appliquées à toutes les communes - quel que soit leur niveau de population - les mêmes règles permettant à hommes et femmes de siéger en nombre égal. C'est d'ailleurs la règle qu'avait spontanément appliquée Véronique Dubeau-Valade en 2008 alors même que la Loi n'y obligeait pas encore.

Le nombre de conseillers municipaux étant de 15 à Couze, en application de cette règle éthique, il devrait y avoir sous la responsabilité du maire, 7 conseillers municipaux Homme et 7 conseillers municipaux Femme.

conseil-municipal-1200x630-RVB-removebg-preview

Il convient donc d'adapter les principes précités au village papetier qu'est Couze et Saint-Front, un village doté de sites et bâtiments protégés au titre des Monuments Historiques, qu'ils soient classés (protection nationale comme le paysage de la falaise de Saint-Front) ou inscrits (protection régionale comme la grande majorité des moulins de Couze ainsi que ses église et cimetière de Saint-Front).

Ces monuments et sites font non seulement son charme mais encore participent à son développement économique via leur attractivité touristique, voire industrielle avec la plus ancienne entreprise de France que sont les Papeteries Prat-Dumas, titre qu'elles partagent avec un de leurs "descendants", Bernard Dumas SA à  Creysse.

Ce passé industriel papetier est également à l'origine d'une culture sociale forte et les associations qui oeuvrent dans le village en sont la preuve, notamment l'historique Amicale Laïque et le Comité des Fêtes à l'origine des célèbres marchés nocturnes qui manquent tant depuis l'arrivée de la Covid-19.

Le sport marque aussi notre territoire ; le stade Jacques Maroussie a vu vivre longtemps un club de foot propre à la commune ; le rugby a été glorifié par les Couzots de coeur que sont Pierre Gontier et Francis Pralond dans leur ouvrage "Le beau dimanche de Cornecul, rugby au pré qui penche" où on ne manque pas de reconnaître l'espace Marcel Boisseau ! ; et la commune dispose d'un club de tennis dynamique ... Les bases sont là pour donner aux jeunes l'envie de s'investir dans notre village.

Sur le plan des solidarités, souvenons-nous de la création à Couze de la Sainte-Croix des Papetiers et de la Société de Secours Mutuels auxquels le magazine "Secrets de Pays" avait consacré quelques pages sous la plume de Véronique Dubeau-Valade. Elles sont signe d'un engagement collectif des Couzots les uns envers les autres, engagement fort qu'on ressent encore aujourd'hui.

C'est en fonction de ces critères que le Papotier a rêvé d'un conseil municipal idéal sous l'autorité de l'actuel 1er adjoint et maire par interim, rêve qu'il partage avec vous aujourd'hui.

Projet de CM


*SCOT : Schéma de COhérence Territoriale - Couze, via la CCBDP, est intégré dans celui du bergeracois.

** Tableau : ordre protocolaire d'un conseil municipal qui s'organise à partir de la position n° 1 qu'est le maire. En suivant viennent les adjoints dans leur ordre d'attribution, puis les conseillers municipaux dans l'ordre des votes par ordre descendant : celui qui a eu le plus de voix vient immédiatement après le dernier adjoint, celui qui en a eu le moins figure en dernière position au tableau. L'ordre protocolaire est important dans la gestion d'une commune.

*** CCBDP : Communauté de Communes des Bastides Dordogne-Périgord

**** La Municipalité est l'organe exécutif de la commune. Elle est composée du maire et de ses adjoints. Pour mieux comprendre, si le Conseil Municipal est l'équivalent d'un conseil d'administration, la Municipalité est l'équivalent d'un bureau où le maire est l'équivalent du président.