Un des mots à la mode aujourd'hui est ... "bashing" ...

Eh oui ... les Français ne savent plus combien leur langue est non seulement belle mais surtout très riche ... Alors pourquoi utiliser "bashing" quand il signifie tout simplement "dénigrement" ?!!!

Stop main

Le Papotier ne parlera donc pas du "bashing anti-Dubeau-Valade" mais n'hésite pas à relayer la rumeur villageoise qui a tendance à prouver que les membres du Conseil Municipal de Couze et Saint-Front sillonnent leur commune en demandant à voter pour le duo Nouvet-Renou qui figure en photographie aux côtés du maire par interim sur leur affiche.

Le Papotier relaie cependant la réponse publique de Véronique Dubeau-Valade à ces mêmes représentants du Conseil Municipal qui confondent "campagne électorale" et "propagande électorale officielle".

Interpellée par Monsieur le Maire de Couze et Saint-Front par interim et ayant eu connaissance d'interventions ... dynamiques ... de certains de ses collègues du Conseil Municipal auprès de citoyen(ne)s couzot(te)s, je tiens à partager avec eux ma connaissance de la vie politique, connaissances que je les encourage à vérifier dans les textes de la Loi qu'ils représentent sur le territoire communal.

Il convient de distinguer la campagne électorale au sens large et la propagande officielle.

Campagne électorale au sens large ou période électorale

Les candidats qui le souhaitent peuvent faire connaître leur candidature plusieurs mois avant l'élection et commencer ainsi leur communication dans le but d'obtenir les suffrages des électeurs.

CampagneAucune disposition législative et règlementaire ne fixe de date de commencement de cette période électorale. Preuve en est actuellement celle qui précède la campagne électorale officielle pour l'élection présidentielle qui démarrera fin mars !

Pendant cette période, les candidats peuvent ... organiser des réunions publiques, intervenir dans les medias, distribuer des tracts, créer un site internet ...

Toutefois, tous les moyens de propagande ne sont pas autorisés. Il est en effet interdit à tout agent de l'autorité publique ou municipale de distribuer des bulletins de vote, professions de foi et circulaires (tracts) de listes.

Campagne électorale officielle

Elle constitue une période pendant laquelle sont applicables certaines règles particulières en matière de propagande, notamment l'affichage sur les panneaux électoraux.

La campagne électorale en vue du premier tour de scrutin de l'élection municipale partielle complémentaire du 22 janvier 2022 à Couze et Saint-Front a commencé le 17 janvier à 0 h et s'achève le samedi 29 janvier à 0 h ... soit vendredi 28 janvier à minuit et non samedi à minuit comme il a été dit et écrit par la Commune.

Contrairement à ce que disent ou laissent entendre des membres du Conseil Municipal en appelant à voter pour Jean-Michel Nouvet et Jean Renou, Véronique Dubeau-Valade n'a enfreint aucune règle. Persister dans ce discours ne serait plus de la désinformation mais de la diffamation publique.

Elle continue en précisant : j'ai le plus grand respect pour Monsieur le Maire par interim comme pour tous les membres du Conseil Municipal ; j'ai le plus grand respect pour Jean-Michel Nouvet et Jean Renou, ne serait-ce que pour le courage de leur engagement à tous. Je demande néanmoins que soit respectée la démocratie, que soient respectées ma candidature tout comme celle de l'ensemble des candidats.

J'ajoute de manière plus ciblée qu'un(e) membre du conseil municipal qui fait campagne contre un ancien maire dont la compétence n'est pas niée en demandant à des Couzot(te)s de manière quelque peu insistante de voter pour Jean-Michel Nouvet au seul motif qu'il est président du Comité des Fêtes m'apparaît quelque peu déplacé. Le risque est grand tant pour le candidat lui-même que pour la commune de tomber dans le mélange des genres et risquer des problèmes d'illégalité, voire des sanctions (consulter ici le site "association - mode d'emploi") malgré le caractère bienveillant de l'un comme de l'autre. Ce risque s'appliquerait aussi dans le cadre de la communauté de communes, la rumeur laissant entendre que le président du comité des fêtes de Couze deviendrait, en cas d'élection, 1er adjoint et ipso facto représentant de notre village à la CCBDP.

Pour autant, malgré ces aléas de la vie politique que toute personnalité publique connaît, je maintiens dans l'intérêt de notre commune l'objectif de ma candidature : le soutien au Conseil Municipal actuel, la parité hommes/femmes en son sein ... et j'y ajoute l'ouverture du Comité des Fêtes à toute la population couzotte sous l'excellente présidence de Jean-Michel Nouvet.

affiche